-430 à -411, psaume 26 : La loi d’Israël.

acces-psaume-fotolia_102515739_subscription_monthly_mhelp-bouton-fotolia_61356253_subscription_monthly_mButton aus zwei Puzzlestücken zeigt E-Mail KontaktButtonsButtons

Stich, Abbildung, gravure, engraving : 1880Cette génération va voir la fin de l’action de Néhémie. Les textes relatifs à ce personnage biblique important, lié à la renaissance du peuple juif sur sa terre après les exils babyloniens et perses, sont relativement imprécis sur les dates correspondantes aux différentes actions de ce personnage ainsi que des personnages connexes comme Ezra, voire se contredisent. Toutefois l’action décrite est nécessairement une action longue qui s’est écoulée sur un laps de temps couvrant plusieurs générations.

Néhémie rétablit le peuple dans la loi de Dieu en particulier en redéfinissant les règles liées au Sabbat et en imposant que les enfants du peuple d’Israël ne s’unissent qu’à des fils et des filles d’Israël non pas pour des soucis de pureté raciale mais pour éviter de sombrer une nouvelle fois dans le non-respect des lois qui serait la conséquence inévitable d’une union avec un homme ou une femme ne les respectant pas.

Ayant été obligé de s’absenter de la terre d’Israël pour retourner auprès du roi Artaxerxés, Néhémie à son retour dénote certains dysfonctionnements auxquels il remédie, puis fait un bilan de son action auprès de Dieu:

  • En[1] ce temps-là, on lut dans le livre de Moïse en présence du peuple, et l’on y trouva écrit que ni Ammonite ni Moabite ne seraient jamais admis dans l’assemblée de Dieu ; pour n’avoir pas offert le pain et l’eau aux enfants d’Israël et pour avoir stipendié contre eux Balaam, à l’effet de les maudire, malédiction que notre Dieu transforma en bénédiction. Lorsqu’on eut entendu la Loi, on élimina tout élément hétérogène. Avant cela, Elyachib, le prêtre, qui occupait une salle de la maison de notre Dieu et qui était parent de Tobia, avait agencé pour celui-ci une grande salle, où l’on déposait précédemment les oblations, l’encens, les ustensiles, ainsi que la dîme du blé, du moût et de l’huile, redevance régulière des Lévites, des chanteurs et des portiers, et le tribut des prêtres. Pendant que tout cela se passait, j’étais absent de Jérusalem ; car la trente-deuxième année d’Artachasta, roi de Babylone, j’étais retourné auprès du roi. Au bout d’un certain temps,
    • Vraisemblablement plusieurs années afin que les événements précédemment cités aient eu le temps de se dérouler.
  • je sollicitai un nouveau congé du roi, et je revins à Jérusalem. Alors je me rendis compte de la mauvaise action qu’avait commise Elyachib au profit de Tobia, en lui agençant une salle dans le parvis de la maison de Dieu. Cela me déplut beaucoup, et je fis jeter hors de la salle les ustensiles de ménage de Tobia. Sur mon ordre, on purifia les salles, et j’y fis réintégrer les vases de la maison de Dieu, les oblations et l’encens. J’appris également que les redevances des Lévites n’étaient pas acquittées, et que les Lévites et chanteurs, chargés du service, s’étaient enfuis chacun vers son champ. J’adressai des remontrances aux chefs et leur dis : « Pourquoi le Temple de Dieu est-il déserté ? » Et je recueillis les fuyards et les rendis à leurs fonctions. Tout Juda apporta la dîme du blé du moût et de l’huile dans les dépôts. Et je plaçai à la direction de ces dépôts Chélémia, le prêtre, Cadok, le scribe, et Pédaïa, un des Lévites, en leur adjoignant Hanan, fils de Zaccour, fils de Malania, car ils étaient intégrés comme intègres. À eux, fut confié le soin de la répartition entre leur frère.
  • Tiens-moi compte de cela, mon Dieu, et n’efface pas le souvenir des services que j’ai rendus à la maison de Dieu et à son fonctionnement !

Cette action, et sa revendication par Néhémie, illustrent bien la teneur globale du psaume lié à cette génération.

[1] NEHEMIE Chapitre 13, versets 1 à 14