psaume 81

Buttons. Black shiny glass sphere and square button with metal frame. Vector illustration isolated on white backgroundhelp-bouton-fotolia_61356253_subscription_monthly_mButton aus zwei Puzzlestücken zeigt E-Mail KontaktButtonsButtons

Au Chef des chantres. Sur la Ghitit. D’Assaf.

Célébrez Dieu, notre force, acclamez le Dieu de Jacob ! Chantez des hymnes, faites retentir le tambourin, la harpe suave ainsi que le luth, sonnez le Chofar à la nouvelle lune, au jour fixé pour notre solennité. Car c’est une loi en Israël, une coutume en l’honneur du Dieu de Jacob ; c’est un témoignage qu’il établit dans Joseph, quand il marcha contre l’Égypte. J’entendis alors des accents inconnus pour moi… « J’ai déchargé du fardeau son épaule, ses mains sont affranchies du lourd panier. Dans la détresse tu as appelé, et je t’ai délivré, je t’ai exaucé du sein mystérieux de la foudre, je t’ai éprouvé auprès des eaux de Meriba. Sélah ! Écoute, mon peuple, je veux t’adjurer ; ô Israël, puisses-tu m’écouter ! Qu’il n’y ait pas chez toi de divinité étrangère, ne te prosterne pas devant un dieu du dehors. Je suis, Moi, l’éternel, Ton Dieu qui t’a tiré du pays d’Égypte. Ouvre largement ta bouche et Je la remplirai. » Mais mon peuple n’a pas écouté ma voix, Israël a refusé de m’obéir. Je les ai donc abandonnés à l’entraînement de leur cœur, ils suivirent leurs propres inspirations. Ah ! Si mon peuple voulait m’écouter, Israël marcher dans mes voies ; bien vite, je dompterais leurs ennemis, Je ferais peser ma main sur leurs adversaires. Ceux qui haïssent l’Éternel ramperaient devant lui, mais leur bonheur à eux durerait toujours. Il les nourrirait de la moelle du froment, et les rassasierait avec le miel des rochers.