psaume 59

Buttons. Black shiny glass sphere and square button with metal frame. Vector illustration isolated on white backgroundhelp-bouton-fotolia_61356253_subscription_monthly_mButton aus zwei Puzzlestücken zeigt E-Mail KontaktButtonsButtons

  1. Au chef des chantres. Al tachkêt. Mikhtam de David, lorsque Saül eut envoyé surveiller sa maison pour le faire périr.
  2. Délivre-moi de mes ennemis, ô mon Dieu, protège-moi contre mes adversaires ;
  3. délivre-moi des artisans de l’injustice, prête-moi main forte contre les gens sanguinaires.
  4. Car voici, ils s’embusquent contre ma personne, des barbares s’attroupent contre moi, et il n’y a de ma part ni faute, ni méfait, ô Éternel !
  5. Sans qu’on puisse ne m’imputer aucune injustice, ils accourent et s’apprêtent au combat. Alerte ! Viens à moi et regarde !
  6. Tu es bien l’Éternel, Dieu Cébaot, Dieu d’Israël ; réveille-toi pour châtier tous ces peuples, n’épargne aucun de ces perfides malfaiteurs. Sélah !
  7. Chaque soir ils reviennent hurlant comme des chiens, et ils font le tour de la ville.
  8. Voici qu’ils donnent libre carrière à leur bouche ; sur leurs lèvres ils ont des glaives : « car (ils se disent) qui peut les entendre ? »
  9. Mais Toi, ô Éternel, Tu te ris d’eux ; Tu nargues tous ces peuples.
  10. Contre leur force, je me mets sous Ta garde : car Dieu est ma citadelle.
  11. Mon Dieu, plein de grâce, vient au-devant de moi ; Dieu me permet de toiser mes adversaires.
  12. Ne les fais point périr, de peur que mon peuple ne devienne oublieux. Mets-les en fuite par la puissance, jette-les à bas, ô Seigneur, notre bouclier !
  13. Criminelle est leur bouche, la parole de leurs lèvres : puissent-ils devenir victimes de leur orgueil, des parjures et des mensonges qu’ils débitent !
  14. Anéantis-les dans Ton courroux, anéantis-les, pour qu’ils disparaissent, et qu’on apprenne que Dieu règne sur Jacob, jusqu’aux confins de la terre. Sélah !
  15. Chaque soir ils reviennent, hurlant comme des chiens, et ils font le tour de la ville.
  16. Ils rôdent pour gloutonner ; s’ils n’ont pas leur saoul, ils grognent.
  17. Pour moi, je chanterai ta puissance ; au matin, je célébrerai ta grâce ; car Tu es une citadelle pour moi, un refuge au jour de ma détresse.
  18. Ô Toi, ma force, c’est Toi que je célèbre ! Car Dieu est ma citadelle, Dieu est bon pour moi.