Marie (Auréole) apporte les deux pigeons au Temple à l’issue des quarante jours

Comme pour Noël, il semble que la chandeleur ait été instituée pour remplacer une ancienne fête païenne pendant laquelle avaient lieu des processions avec des torches (Chandelles d’où le nom Chandeleur).

SI le christianisme a donné une raison profondément religieuse à la fête de Noël (naissance de Jésus), il en est de même pour la Chandeleur qui a lieu le 2 février soit exactement 40 jours après Noël, donc 40 jours après la commémoration de la naissance de Jésus.

Dans un de mes précédents articles, j’avais d’ailleurs indiqué que le 1er janvier était ainsi auparavant la commémoration de la circoncision de Jésus.

Signification souvent oubliée, car il n’est pas bon dans le monde actuel de rappeler que Jésus est né Juif, à vécu Juif et est mort Juif.

À ce titre il faut se référer à Flavius Josèphe pour se rendre compte que la crucifixion, supplice romain, a été infligée à des milliers de Juifs rejetant le pouvoir romain. Parmi ceux-ci l’histoire n’a retenu que Jésus.

Pour en revenir à Jésus, il a été circoncis le huitième jour en respect de la tradition juive, et au quarantième jour sa mère Marie s’est présentée au Temple pour y être purifiée comme le veut la loi juive.

Cette purification directement au Temple de Jérusalem est évoquée dans les Évangiles :

  • Puis[1] quand vint le jour où, suivant la loi de Moïse, ils devaient être purifiés (Jésus et surtout sa mère Marie), ils l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur – ainsi qu’il est écrit dans la loi du Seigneur : Tout garçon premier-né sera consacré au Seigneur – et pour offrir en sacrifice, suivant ce qui est dit dans la loi du Seigneur, un couple de tourterelles ou deux petits pigeons.

Le jour qui est indiqué est le quarantième conformément aux prescriptions du Lévitique :

  • L’Éternel[2] parla à Moïse en ces termes : « Parle ainsi aux enfants d’Israël : lorsqu’une femme, ayant conçu, enfantera un mâle, elle sera impure durant sept jours, comme lorsqu’elle est isolée à cause de sa souffrance. Au huitième jour, on circoncira l’excroissance de l’enfant. Puis trente-trois jours durant, la femme restera dans le sang de la purification ; elle ne touchera à rien de consacré, elle n’entrera point dans le saint lieu, que les jours de sa purification ne soient accomplis. […] Quand sera accompli le temps de sa purification, pour un garçon ou pour une fille, elle apportera un agneau d’un an comme expiatoire, à l’entrée de la tente d’assignation, et les remettra au Pontife. […] Si ses moyens ne lui permettent pas d’offrir un agneau, elle prendra deux tourterelles ou deux jeunes colombes, l’une pour l’holocauste, l’autre pour expiatoire ; et le pontife fera expiation pour elle, et elle sera purifiée. »

C’est cette purification de Marie au Temple de Jérusalem que célèbre la fête de la Chandeleur.

Dans les premiers temps du Christianisme, la fête de « purification » (équivalent de la chandeleur) était fêtée à Jérusalem :

  • En outre[3], la fête de la présentation au temple est célébrée dès le IVe siècle à Jérusalem. On trouve ainsi des homélies sur la fête de Methodius de Patara (†312), du pseudo-Cyrille de Jérusalem, du pseudo-Grégoire de Nysse (†400) ou de Saint-Jean Chrysostome (†407). En outre, on dispose du récit de pèlerinage d’Égérie (381-384) où elle affirme que des festivités ont lieu à Jérusalem quarante jours après l’Épiphanie – la naissance du Christ étant alors célébrée à cette date en orient (comme cela est toujours le cas pour les Arméniens)- en l’honneur de la Présentation au Temple.

Mais en fait, j’ai dû m’égarer….

En effet l’Unesco et l’ONU l’ont confirmé : Jérusalem n’a existé que depuis l’Hégire, il n’y a jamais eu de Temple…

Cette histoire d’une Juive vivant à Bethléem venant se purifier au Temple de Jérusalem en donnant une offrande deux pigeons est encore de la propagande sioniste…

Pour ceux qui ont envie de crêpes tout de même, je leur conseille les Qatayef (قطايف), un dessert arabe réservé aux fêtes musulmanes du Ramadan, une sorte de crêpe douce remplie de fromage ou de noix.

Plus conforme à l’histoire réécrite par les instances internationales.

 

Paul David

 

[1] Évangile selon Luc, Chapitre 2, versets 22 à 24

[2] LÉVITIQUE, Chapitre 12, versets 1 à 12.

[3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Chandeleur#cite_note-11

Posted by Paul David

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *