De 870 av. JC à 850 av. JC, psaume 4 : Lumière et pénombre.

acces-psaume-fotolia_102515739_subscription_monthly_mhelp-bouton-fotolia_61356253_subscription_monthly_mButton aus zwei Puzzlestücken zeigt E-Mail KontaktButtonsButtons 

Peter_Paul_Rubens_-_Le_prophète_Elie_reçoit_d’un_ange_du_pain_et_de_l’eauCette génération est marquée dans le royaume de Juda par l’avènement du roi Josaphat fil d’Asa. Dans le royaume d’Israël cette génération correspond à la majeure partie du règne du Roi Achab (son règne fut de vingt deux ans) et par les deux ans de règne du roi Achazia fils d’Achab. C’est d’ailleurs sur son règne et sur le bilan de son règne que se termine le premier livre des Rois[1] ainsi que la quatrième génération de la nuit.

La génération précédente était marquée entre autre par l’apparition du prophète Élie qui avait privé d’eau pendant trois ans le royaume d’Israël. La mission du prophète Élie se continue sur cette génération : il va s’attaquer aux prophètes de Baal, protégés du roi Achab qui se trouvent sur le royaume d’Israël.

Elie va rencontrer le prophète Obadia qui est décrit comme suit:

  • Cet Obadia[2] était un fervent adorateur de l’Éternel. Tandis que Jézabel (femme[3] de Achab, fille d’Etbaal roi des Sidoniens. C’est vraisemblablement par elle que le culte de Baal fut introduit au royaume d’Israël) exterminait les prophètes de l’Éternel, Obadia en avait pris cent, qu’il avait caché par cinquante dans des cavernes et qu’il avait sustentés de pain et d’eau.

elie-baal-00016682Élie défia alors les prophètes de Baal qui étaient au nombre de quatre cent cinquante afin que chacun invoque son Dieu. Baal pour les partisans d’Achab et l’Éternel pour Élie. Après l’échec des prophètes de Baal autour du taureau qu’ils lui avaient sacrifié, Élie invoque l’Éternel autour de son propre sacrifice (un second taureau) :

  • Élie[4] dit alors à tout le peuple : « Approchez-vous de moi ». Et, tout le peuple s’approcha de lui. Et Élie rétablit l’autel renversé de l’Éternel, et il pratiqua tout autour une tranchée, de la contenance de deux mesures de grains. Puis il disposa le bois, dépeça le taureau, le plaça sur le bois, et dit « Emplissez d’eau quatre cruches et la répandez sur la victime et le bois », et l’on obéit. L’eau ruisselait autour de l’autel, et la tranchée même, on l’avait remplie d’eau. A l’heure de l’oblation, le prophète Élie s’avança en disant « Éternel ! Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël ! qu’il devienne manifeste aujourd’hui que tu es la divinité d’Israël que je suis ton serviteur, et que c’est par ton ordre que j’ai fait toutes ces choses. Exauce-moi, Seigneur, exauce-moi afin que ce peuple reconnaisse que c’est toi le vrai Dieu : et tu auras ainsi amené leur cœur à résipiscence. » Le feu de l’Éternel jaillit alors, consuma la victime, le bois, les pierres, la terre, et absorba l’eau de la tranchée. Tout le peuple, à cette vue, tomba sur sa face et s’écria : « L’Éternel est le vrai Dieu ! L’Éternel est le vrai Dieu ». Elie leur dit : « Saisissez-vous des prophètes de Baal  et que pas un n’échappe ».

Cet épisode illustre bien la première partie du psaume :

(extrait du psaume 4 associé à la présente générations, versets 1 à 6 )

  • Au chef des Chantres. Avec accompagnement d’instruments à cordes. Psaume de David :
  • Quand j’appelle, réponds-moi, Dieu de mon salut ! …
    • Élie prie l’Éternel et attends sa réponse.
  • … Dans la détresse tu me mets au large ; …
    • Les prophètes de l’Éternel avaient été mis à l’abri par Obadia afin d’éviter le sort que voulait leur réserver les prophètes de Baal;
  • … sois-moi favorable, écoute ma prière.
    • Voir la prière d’Elie.
  • Fils des hommes, jusqu’à quand mon honneur sera-t-il avili ? …
    • Ici, c’est David, auteur des psaumes, qui s’exprime en voyant que sa descendance s’adonne à des cultes étrangers.
  • … Jusqu’à quand aimerez-vous les choses vaines, …
    • Le culte de Baal.
  • … rechercherez-vous le mensonge ? Sélah !
    • Les prophètes de Baal n’arriveront pas à montrer la réalité de la divinité qu’ils vénèrent.
  • Sachez bien que l’Éternel distingue celui qui est fidèle, …
    • Élie ira rejoindre Obadia qui est resté fidèle à l’Éternel.
  • … il entend quand je l’invoque.
  • Tremblez et ne péchez point ; rentrez en vous-mêmes sur votre couche, et gardez le silence ! Sélah !
  • Immolez de pieux sacrifices, et mettez votre confiance en l’Éternel.
    • C’est bien ce que réalise Élie.

Jézabel cherchant alors à tuer Élie, celui-ci s’enfuit puis se réfugia [5] dans une caverne du mont Horeb, la montagne de Dieu. C’est là que le l’Éternel se manifeste à Élie :

  • Et[6] voici que la voix divine s’adressa à lui, disant : « Que fais-tu là, Élie ? » Il répondit : « J’ai fait éclater mon zèle pour toi, Seigneur, Dieu Cébaot, parce que les enfants d’Israël ont répudié ton alliance, renversé les autels, fait périr tes prophètes par le glaive ; moi seul, je suis resté, et ils cherchent aussi à m’enlever la vie. » La voix reprit : « Sors, et tiens-toi sur la montagne pour attendre le Seigneur ! » Et de fait, l’Éternel se manifesta. Devant lui un vent intense et violent, entrouvrant les monts et brisant les rochers, mais dans ce vent n’était point l’Éternel. Après le vent, une forte secousse ; l’Éternel n’y était pas encore. Après la secousse, un feu ; l’Éternel n’y était point dans le feu. Puis, après le feu, un doux et subtil murmure. Aussitôt qu’Élie le perçut, il se couvrit le visage de son manteau et alla se placer à l’entrée de la caverne, et une voix lui arrivait qui disait : « Que fais-tu là, Élie ? »

Ceci illustre bien la suite du psaume de cette génération:

(extrait du psaume 4 associé à la présente générations, verset 7 )

  • Beaucoup disent « Qui nous fera voir le bonheur ? » Fais lever sur nous la lumière de ta face, ô Seigneur ».

Par suite Élie ira rencontrer[7] Élisée son successeur. Ben Hadad, roi de Syrie décide d’attaquer le royaume d’Israël. Un prophète (Élie ?) viendra alors à l’aide du roi Achab afin de vaincre Ben Hadad et afin qu’il reconnaisse l’Éternel. Achab attaqua le roi de Syrie :

  • Ils [8] (la troupe autour d’Achab) firent une sortie à midi, tandis que Ben Hadad buvait à s’enivrer sous la tente, avec les trente-deux rois, ses auxiliaires.

Cette sortie entraîna la victoire d’Achab, la victoire du royaume d’Israël. Ce qui illustre encore la suite du psaume :

(extrait du psaume 4 associé à la présente générations, verset 8 )

  • Tu me mets plus de joie au cœur qu’à eux …
    • Les partisans de Ben Hadad.
  • … au temps où abondent leur blé et leur vin.
    • Ben Hadad a été vaincu au moment ou il s’enivrait.

Rappelons encore que cette génération est celle qui termine le premier livre des Rois.

Celui-ci avait commencé avec la fin de règne du Roi David pour se poursuivre sur le règne du roi Salomon puis encore les quatre premières générations de la nuit. Ce livre décrit en fait le crépuscule, la frontière entre jour et nuit encore sous l’empreinte du Roi David, le Roi modèle.

La fin du livre du premier livre des rois nous amène au deuxième livre des rois, la nuit est cette fois noire, l’influence du roi David devient plus lointaine. Celui-ci s’endort définitivement pour laisser place à la nuit dans l’attente de l’aube ou il sera à nouveau réuni à son peuple et à son Dieu.

C’est ce qu’exprime le dernier verset du psaume de cette génération:

(extrait du psaume 4 associé à la présente générations, verset 9 )

  • En paix, je me couche et m’endors aussitôt : car toi, ô Seigneur, même dans l’isolement, tu me fais demeurer en sécurité.

 

Paul David

 

[1] Voir I ROIS Chapitre 22, versets 52 et suivants.

[2] I ROIS Chapitre 18, versets 3 et 4

[3] Voir I ROIS Chapitre 16, verset 31

[4] I ROIS Chapitre 18, versets 30 à 40

[5] Voir I ROIS Chapitre 19

[6] I ROIS Chapitre 19, versets 9 à 13

[7] Voir I ROIS Chapitre 19, versets 15 et suivants

[8] I ROIS Chapitre 20, verset 16