Le 13 août 2020, le président des États-Unis Donald Trump a annoncé l‘accord de normalisation entre Israël et les Émirats arabes unis, aussi appelé « Accord Abraham », le traité devant être signé très prochainement.

Derrière cet accord, c’est la normalisation entre Israël et tous les pays sunnites, Arabie Saoudite en tête, qui se dessine à très court terme.

Les pays arabes ont combattu Israël au moins depuis sa création ; la véritable raison non exprimée étant le refus de l’établissement d’un état non musulman dans une zone considérée comme telle.

Or cette réaction va à contre sens de l’histoire de l’émergence du monde musulman depuis l’Hégire.

En effet Mahomet, n’arrivant pas à convaincre les Mecquois à sa nouvelle religion de façon pacifique, se retire à Médine pour préparer une future confrontation guerrière avec ces derniers.

Certaines tribus juives de Médine considérées alliées des Mecquois seront combattues voire exterminées par Mahomet, bien que celles-ci n’avaient pas cherché la confrontation.

De nombreuses autres tribus juives furent alliées du prophète de l’Islam et furent de fait considérées par ce dernier comme faisant partie de l’Ummah, c’est-à-dire la « communauté des musulmans », sans avoir à renier leur propre religion. Ceci fut scellé par un pacte signé par le prophète de l’Islam.

Cet accord n’a jamais été dénoncé par Mahomet et donc reste encore valable y compris de nos jours. De ce fait, en acceptant l’existence de l’état Juif au sein du monde musulman – fondé par les descendants des signataires du pacte avec le prophète de l’Islam – les pays arabes sunnites, Arabie Saoudite en tête, ne font que respecter la parole de leur prophète.

Plus d’infos sur l’Hégire et sur les rapports entre les Juifs d’alors et Mahomet :

Posted by Paul David

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.